La Castanyada : le festival international de la châtaigne

Cette fête traditionnelle et populaire, profondément ancrée en Catalogne, est célébrée le jour de la Toussaint (1er novembre), mais aussi la veille de ce jour (31 octobre).

La tradition de cette fête est de manger des châtaignes. Elles sont traditionnellement consommées la veille et le jour de la Castanyada, mais on peut les trouver chez les vendeurs ambulants de Barcelone à tout moment à la fin octobre.

Qu’est-ce que c’est ?

Les châtaignes sont des marrons grillés sur des grilles de charbon de bois et souvent vendus enveloppés dans du papier journal, parfaits pour réchauffer la compagnie quand il fait froid à Barcelone. Les panellets sont également très courants à Barcelone à cette époque de l’année. Ils peuvent être décrits comme de petites boules au goût d’amande recouvertes de pignons de pin. Ces snacks sont servis au goût de noix de coco, de citron ou de chocolat. Ils sont beaux et traditionnels, et vous pouvez les trouver principalement dans les boulangeries locales. Si vous venez visiter Barcelone durant cette période, c’est un dessert incontournable, qui peut aussi servir de souvenir !

Si vous avez plutôt un palais salé, vous pourrez également trouver des patates douces pendant la Castanyada. Ces petits délices vous réchaufferont de l’intérieur, souvent accompagnés d’un verre de vin muscat traditionnel sucré.

châtaigne, automne, octobre, novembre, manger, food street, barcelone

D’où vient cette fête ?

La Castanyada est une tradition païenne – comme le Magosto en Galice ou dans les Asturies ou Halloween dans les pays anglo-saxons – dont les origines remontent au XVIIIe siècle. Il existe plusieurs légendes qui expliquent ces débuts. On dit qu’avant la Toussaint, les familles se réunissaient pour veiller sur leurs morts. Pour tenir le coup, ils faisaient provision des premiers fruits de l’automne, principalement des châtaignes, des légumineuses et des patates douces arrosées de vin doux (l’actuel muscat). Cette coutume a donné naissance à la figure emblématique de la « castanyera », qui priait pendant que les châtaignes grillaient.

Selon une autre théorie, la fête était destinée aux sonneurs de cloches, qui sonnaient les cloches toute la nuit pour rappeler aux fidèles la nécessité de prier pour les âmes de leurs défunts. Chaque fois qu’ils se reposaient, ils reprenaient des forces en mangeant ce que les gens leur apportaient, en l’occurrence les fruits de l’automne.

Comment le célébré ?

Bien que la plupart des festivités en Catalogne comprennent des fêtes de rue folles, des danses, des costumes et des feux d’artifice. La castanyada est plus fête calme, la plupart des familles se rendant au cimetière pour déposer des fleurs et ensuite passer du temps avec leurs proches. Si vous êtes à Barcelone pendant ce festival, faites comme les locaux et visitez l’un des plus beaux cimetières de la ville, le cimetière de Poblenou.

cimetière, visite, poblenou, barcelona,